Tinder, Happn et Grindr : les Strasbourgeois ont-ils pris plus le temps de discuter ?

Tinder, Happn et Grindr : les Strasbourgeois ont-ils pris plus le temps de discuter ?

Ca l’fait, c’est presque maintenant. Dans une poignee d’heures, ce va etre la fin du confinement. Qui aurait pu prevoir avec explications bien votre que ce soir allait chambouler, dans nos vies puis dans des corps et les esprits ? Pour la plupart d’entre nous, que l’on soit en couple ou non, notre intimite, notre sexualite et l’expression meme de nos desirs ont ete bouscules. Car la distance et J’ai solitude ont apporte avec elles leurs lots de frustrations, comme on vous le racontait d’ailleurs ils font plusieurs semaines. Il a fallu s’armer de de nombreux patience et d’inventivite pour satisfaire des desirs divers, parfois inattendus. Deux mois, pour Divers c’etait tres long. Alors comment s’est-on qui correspond ? Tinder, Happn, Zoom, Skype, Grindr ou les SMS echanges a heures perdues ont-ils permis de contenir nos ardeurs en attendant l’apres ? Puisque nous ne pouvions jamais nous approcher (et plus si affinite) dans la vraie vie, qu’est votre que les Strasbourgeois se paraissent devoile concernant ces applis ? Un peu de cul et de nombreuses poesie ? C’etait De quelle fai§on, Tinder en confinement.

Dans votre periode durant laquelle reste nee une nouvelle sexualite toujours plus connectee, sans contact reel a la cle, on s’est reclame comment les Strasbourgeois ont adapte le contenu de leurs echanges, leur erotisme mais aussi leur sexualite a distance. Notre confinement a peut-etre seulement cree des impatients qui vont lacher nos petits anges le 11 mai. Mais il a peut-etre aussi permis de creer un erotisme nouveau base plus sur le bonheur des mots et i  propos des projections mentales plutot que dans le porno.

Notre virtuel au service d’la drague des confines

Pour des couples…

Celles et ceux qui avaient un conjoint avant le confinement et dont le couple a tenu, felicitation ! Vous avez resiste a l’epreuve un moment. Vous ne faites gui?re partie des 1 couple sur 10 qui prendra ses distances apres le confinement.Seguir leyendo